Secteurs couverts

Contact

Le Compte personnel de formation : quand et comment l’utiliser ?

Besoin et envie de développer des compétences nouvelles, d’entamer une reconversion professionnelle… Se former en continu devient un réflexe de plus en plus courant et cette tendance se confirme avec la crise sanitaire. Un grand nombre d’actifs souhaite mobiliser leur CPF pour financer leurs projets. La demande a bondi en 2020 avec 984 000 formations achetées sur la plateforme en ligne. En 2021, le million de dossiers déposés a été atteint dès le mois de juin ! Vous rêvez de vous lancer, mais des questions demeurent : quel est le meilleur moment pour tirer parti de ses droits à la formation ? Comment utiliser mon CPF ? Réponses pratiques et mode d’emploi dans cet article.

Utiliser son CPF pour se former tout au long de la vie

Votre compte personnel de formation recense les droits acquis dès votre entrée dans la vie active jusqu’à votre départ à la retraite. Ces droits cumulés se créditent en euros. Salarié, demandeur d’emploi, travailleur indépendant… Quelle que soit votre situation professionnelle, vous pouvez disposer de votre CPF.

Vous former durant toute votre carrière présente plusieurs avantages :

  • monter en compétence et gagner en expertise sur son poste actuel ;
  • favoriser une promotion ;
  • valoriser son profil ;
  • (re) trouver un emploi.

Quelles formations privilégier ? Il n’y a pas de réponse unique à cette question. On relève toutefois en 2021 un essor des demandes dans les domaines suivants :

  • transports, manutention, magasinage ;
  • développement des capacités d’orientation et d’insertion ;
  • langues vivantes ;
  • informatique.

Quel que soit votre métier, il existe une compétence fondamentale : la maîtrise de la grammaire et de l’orthographe. Bonne nouvelle, il n’est jamais trop tard pour s’améliorer et gagner en assurance à l’écrit.

Utiliser son CPF pour se reconvertir et changer de métier

Un travail pour la vie, c’est fini. Plus accessible, la reconversion professionnelle attire désormais des salariés de tous bords. Certains jeunes se réorientent vers un domaine qui les passionne. D’autres, plus âgés, se remettent en question et optent pour une nouvelle activité. Quant à l’employé dans un secteur en crise ou concerné par une fermeture d’entreprise, il voudra peut-être se former à un métier porteur qui recrute.

Dans tous les cas, se reconvertir demande du temps et de l’argent. Alors, autant bien s’informer et se préparer avant d’opérer un tel changement dans sa carrière. Procéder d’abord à un bilan de compétences garantit une reconversion professionnelle réfléchie et réussie. Sachez que vous pouvez financer ce bilan avec votre CPF.

Consulter ses droits acquis sur le compte personnel de formation

Votre CPF sur le site « mon compte formation » détaille le montant disponible de vos droits. Ce compte se crée en quelques minutes avec votre nom de naissance et votre numéro de sécurité sociale. Si vous êtes salarié dans le secteur privé, votre compte personnel de formation est crédité chaque année :

  • De 500 euros par an, quand vous travaillez à mi-temps, ou plus. Le plafond total est de 5000 euros.
  • Au prorata de votre temps de travail s’il est inférieur à 50 %.

Si votre situation est différente, consultez la FAQ du site « mon compte formation ».

Trouver et réserver une formation finançable avec votre CPF

Depuis novembre 2019, le titulaire d’un CPF profite du parcours d’achat direct sur la plateforme « mon compte formation ». Terminé les intermédiaires et les formalités : en quelques clics, vous choisissez et réservez des formations parmi les 350 000 répertoriées à ce jour sur le site. Cette démarche s’effectue en 4 étapes :

  1. Rechercher. Tapez un mot-clé ou un métier et précisez si vous désirez vous former en centre ou à distance. Affinez votre requête à l’aide des filtres. Les résultats s’affichent. 
  2. Se renseigner. Cliquez sur la formation souhaitée pour consulter la fiche d’information. Elle réunit les éléments tels que la durée, le lieu, le tarif… Pour en savoir plus, reportez-vous à la description détaillée.
  3. S’inscrire. Complétez les données demandées à votre sujet puis transmettez-les à l’organisme de formation. Vous pouvez suivre en ligne la progression de votre dossier.
  4. Commander et payer. Une fois votre inscription acceptée, vous disposez de 4 jours ouvrés pour la finaliser. Vous mobilisez les droits acquis de votre compte pour le règlement. 

Demander des financements complémentaires

Que faire si le montant de la formation visée est supérieur au solde de votre CPF ? Il y a 2 solutions :

  • L’autofinancement. Vous réglez par carte bancaire le reste à charge après déduction de vos droits disponibles.
  • L’abondement en droits complémentaires. Le site « mon compte formation » simplifie les démarches auprès de certains financeurs potentiels. Cette disposition cible en particulier les publics prioritaires (salariés moins qualifiés, travailleurs handicapés…).

1- L’abondement Pôle emploi

Depuis juillet 2020, Pôle emploi peut compléter le financement de votre formation si vos droits CPF s’avèrent insuffisants. L’organisme intervient dans la limite de 1500 euros.

À noter : ce plafond ne concerne pas les personnes avec un niveau inférieur au bac. Si vous ne pouvez pas mobiliser votre CPF, contactez Pôle emploi pour connaître votre éligibilité à l’Aide individuelle à la formation.

2- Le financement AGEFIPH pour les travailleurs handicapés

Tout salarié reconnu en situation de handicap bénéficie chaque année d’une majoration de 300 euros sur son CPF. De plus, il peut obtenir, sous certaines conditions, une participation financière de l’Agefiph pour une formation. Cette aide s’ajoute à l’abondement Pôle emploi et s’adresse en priorité aux demandeurs d’emploi non indemnisés.

Vous ne pouvez pas demander ce complément sur le site « mon compte formation ». Contactez, selon votre situation, l’Agefiph, votre employeur, ou Pôle emploi et Cap emploi. Ces organismes vous assisteront dans votre démarche.

3- Les autres financeurs potentiels

  • les régions ;
  • la CPAM (dans le cadre d’un accident du travail et sous certaines conditions) ;
  • l’employeur avec une dotation volontaire.

Ce qu’il faut retenir : votre CPF favorise votre formation continue durant votre carrière professionnelle. Cet outil garantit : 

  • une connaissance à tout moment du montant de vos droits ;
  • le choix d’une formation sérieuse, adaptée et conforme à vos aspirations ;
  • des démarches d’inscription et de financement simplifiées.

Contactez-nous pour en savoir plus sur nos formations éligibles au CPF.

Dernières actus

Partager cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn